BELGIQUE / CAMEROUN / AUSTRALIE / NIGERIA


Première en Allemagne


Langues Anglais et allemand


Alte Feuerwache 


24.06.2019  21:00 h TICKETS

25.06.2019  11:00 h, Représentation pour les scolaires uniquement sur inscription préalable: tickets@africologne.org

25.06.2019 18:30 h  TICKETS


Billetterie 14€/9€ (en prévente), 18€/12€ (caisse du soir)


Durée env. 1h20


REVERSE COLONIALISM!

Performance théâtral du Star Boy Collective

Dans cette représentation engagée, trois Africains vivant en Belgique essayent de résoudre le pénible casse-tête du débat “migration-intégration”. Leur solution ? Un nouveau pays pour les Européens africains et les Africains européens. Les spectateurs déterminent les normes et règles de la nouvelle Nation à l’aide d’une carte de vote. Le chemin pour y parvenir est animé par débat au cours duquel le public peut décider démocratiquement de quelle façon et surtout où ce meilleur des mondes pourrait être bâti. Au Nord-ouest de la France ? Où l’on trouve tout de même une forte concentration de migrants (africains) légaux comme illégaux ? Ou dans une Afrique centrale riche en matières premières afin que le nouvel État puisse s’affirmer sur le marché global ? Utopie ou réalité, absurdité et lucidité, la frontière entre les deux est très mince. Mais peu importe, il faut établir des règles au sujet de la famille, la religion, le type de gouvernement etc... alors faites votre choix : “Africa united” ou “New Africa”!

L’énergie explosive et culottée du collectif Star Boy est unique en son genre et libre. Les membres du groupe sont tous d’anciens footballeurs et nous apportent des voix sans précédent sur scène. Ils aiguisent nos sens et la vérité éclate sans fard. Le public peut participer !

 

Mise en scène Ahilan Ratnamohan Média Frederick Rodrigues Dramaturgie Kristof Persyn Production Star Boy Collective 2017

 

Avec Etuwe Bright Juinor, Aloys Kwaakum, Lateef Babatunde, Ahilan Ratnamohan

 

Presse

In Reverse Colonialism! theatre-maker Ahilan Ratnamohan confronts us in a rare and feisty manner with our relationship with Africa and African migrants. A relationship that, through our colonial past and present, carries baggage and of which we, unfortunately, are seldom aware.“ Theaterkrant